Puisque je poste désormais sur ce blog avec la régularité d'un métro en grève, j'ai décidé que poster les recettes par deux pouvait mathématiquement me dépanner = deux fois moins souvent mais deux fois plus de recettes...

Bref on se dédouanne comme on peut, c'est pas tous les jours facile.

En tout cas, depuis un bon mois, le vendredi est chez nous synonyme de youpi ou de comment je vais pouvoir tester de nouvelles recettes sur mes invités.

Illustration 1 : le plat.
Un bon basique des ménagères de moins de 50 ans, facile, rapide, savoureux, qui en jette quand même un peu aussi mais qu'on ne pense que trop rarement à faire hélas

Le poulet moutarde-estragon ou comment je ne sais pas cuisiner le lapin et je fais illusion

Desktop3

Pour 6 invités presque parfaits

6 escalopes de poulet
1 pot de 25cl de crème épaisse
2 oignons
3 grosses càs de moutarde à l'ancienne
estragon
huile d'olive
sel, poivre

Emincez les oignons, faites les blondir dans un filet d'huile d'olive.
Coupez les escalopes en morceaux pas trop épais. Ajoutez-les aux oignons, salez, poivrez, estragonnez.
Laissez mijoter à feu doux jusqu'à ce que le poulet soit doré.

Avant de servir, mélanger le pot de crème avec les 3 càs de moutarde.
Versez sur la viande, mélangez bien et servez sans attendre avec des pâtes fraîches ou un riz basmati.

Illustration 2 : le dessert
Là encore un bon basique histoire de ne pas prendre trop de risques, mais avec une petite variante originale quand même, surtout quand ça ne prend pas la tournure voulue

Le crumble aux pommes et sa pâte aux spéculoos qui ressemblait à une pâte beurrée

Desktop2

Pour 6 volontaires
Quantités définitives

6 grosses pommes type boskoop
150g de spéculoos
200g de beurre salé
150g de farine
100g de sucre roux
1 poignée de raisins secs

Commencez par peler les pommes et par les couper en cubes.
Faites-les revenir dans un peu de beurre jusqu'à ce qu'elles soient compotées.
Déposez-les dans un plat allant au four, saupoudrez-les de raisins secs.

Préparez ensuite la pâte, c'est là que ça devient jouasse

Mélangez du bout des doigts le sucre, le beurre coupé en dés, la farine et les speculoos réduits en poudre grossière.
Sauf que, quand par un sombre moment d'inadvertance vous tombez sur une autre recette vous indiquant 200g de beurre, vous vous dites que vous n'en avez pas mis assez, au diable cellulite.
Sauf que, la pâte se transformant dangereusement en grosse boule de beurre, vous vous dites que la dernière fois que vous avez fait un crumble (en CP), ça ne rendait pas pareil. Du coup, en bonne chimiste, vous vous dites que rien ne vaut un ajout de farine pour contrer le beurre.
Et là, c'est le drame : vous avez fait une pâte ni brisée, ni sablée, ni feuilletée, ni même à pizza et encore moins à crumble, vous avez juste fait une boule bourrée beurrée.

Oui mais, boule beurrée peut-être, elle n'en contient pas moins des speculoos, de la farine, du sucre, soit que du bon. Et qui boule dit applatissage possible avec l'objet domestique de votre choix.

Tout ça pour dire que je me suis vue en train de déposer ma pâte par morceaux sur les pommes, priant ste Rita pour que ça ne se transforme pas en kouign-amman pommé.

Et comme nous sommes dans un happy end, tout le beurre a coulé dans les pommes, la croûte était croustillante à la perfection, bref, l'un des meilleurs crumbles de ma vie